Barre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MB

             Marianne Barbier

 

 

 

Marianne Barbier


 Sortie des Humanités en 1972, je m'inscrivais à Saint-Luc en architecture et,.....................je me suis retrouvée assise sur les bancs de la Faculté de Dentisterie !!!!!!!
 Ce que je n'ai jamais regretté car je m'occupe exclusivement d'enfants et cela me plaît énormément.
 
Et l'Art dans tout ça ?? Amoureuse depuis longtemps des sculptures de Mady Andrien, mon idée était de suivre des cours, d'apprendre les techniques de la terre. Mais le temps et l'organisation de la vie ne m'ont pas permis de concilier les horaires de l'Académie avec tout le reste...C'est ce qui m'amena un jour, par l'intermédiaire d'une amie (merci Marie-Hélène..) à l'atelier de Nadine Fabry à l'asbl Atelier Graffiti, où j'ai pu "poigner" dans la matière et découvrir l'argile et le volume. Ce fut le coup de foudre immédiat................
Ensuite, de technique en technique, et en observant les autres, je me suis lancée dans la peinture.
L'envie de peindre était là !

Guidée par Nadine et les thèmes de travail proposés, dans une ambiance conviviale et un atelier accueillant (merci les copines..), j'ai utilisé tous les matériaux et le matériel des plus variés, du pinceau à la brosse et à la raclette, de la peinture au ciment et à la colle.L'envie de peindre se concrétisait avec l'envie de chercher, de créer, de composer et de découvrir l'inattendu.

Aujourd'hui, je présente des travaux récents, dans un ensemble qui me semble cohérent : un palier, une étape sans doute nécessaire où le regard des autres intervient comme un laisser-passer.
J'aime les structures, les compartiments, les rythmes qui naissent des gestes imprimés dans la matière. J'aime accueillir les surprises du hasard, les réactions entre les matériaux, les transparences et les camaïeux. J'aime aussi mettre en scène des personnages aux formes grasses et graciles, des danseurs aux pieds légers qui s'inscrivent dans le cadrage, comme des fragments de mouvements.

L'envie de peindre est bien là !!!


A bientôt.